RÉHABILITATION D'UN ENSEMBLE IMMOBILIER DE 510 LOGEMENTS 

Transformation de la Résidence

Maurice Thorez à Bègles

Localisation : Bègles (33)

Année : 2019

Client : Vilogia

Phase : Conception-Réalisation - Chantier en cours

Equipe : Eiffage (mandataire)

· Architectes : Studio Bellecour + Greenwich0013

· Borteq, 2CS, Cadetel, DSA, Groupe HER

· Perspectives : Agence INUI , Studio Bellecour & Greenwich0013

Surface : 30 293 m² de SDP

Coût de construction : 16 570 000€ HT

APPROCHE URBAINE

Les aménagements et projets futurs de la Cité Numérique et du Parc Newton, les études et analyses urbaines menées en amont, nous imposent une continuité de réflexion urbaine et architecturale à l’échelle du quartier, emprunte des valeurs sociales, sociétales et environnementales de la ville de Bègles. L’axe majeur Nord Sud pressenti dans la délimitation de «Bègles Faisceau» nous conduit à considérer le territoire traité, allant de la Barrière de Bègles au Nord, jusqu’au Parc de Mussonville au Sud comme un « zoom urbain ». La Cité Maurice Thorez étant au centre d’une réflexion qui nous mènera agréablement du Parc Newton jusqu’aux terrains de l’AFPA, ayant pour artère principale la rue Ferdinand Buisson.


La Cité Maurice Thorez s’impose ainsi naturellement comme le carrefour des enjeux de la ville durable « Bègles Est » alliant les qualités suivantes : mobilité douce, valorisation du bâti, mieux vivre ensemble, ville apaisée tout en se positionnant comme amorce du renouveau du quartier.

LA REQUALIFICATION DU QUARTIER
L’analyse du plan masse actuel fait clairement apparaitre un «cardo» axe Nord-Sud à travers l’avenue Ferdinand Buisson - réelle colonne vertébrale du quartier - et un «decumanus» axe Est-Ouest composé par la TUP (Traversée Urbaine Paysagère) artère piétonne.


Aux croisements de ces deux axes majeurs s’érige l’une des tours de Thorez, La tour F fait figure de réel « Totem urbain », servant de signal et de repère, véritable point central des futurs intentions urbaines. C’est à partir de ces composantes urbaines que nous imaginons la création d’une place Centrale qui permettrait à terme d’être un élément de « cohésion sociale » fort du Quartier. Véritable «Agora», lieu de croisements et d’échanges, elle permettra l’articulation entre la Cité Maurice Thorez et son quartier.

 

PAYSAGE

La réhabilitation de la résidence Maurice Thorez offre l’occasion d’établir un nouveau dialogue avec la ville en venant se caler sur l’axe de la rue Ferdinand Buisson et en initiant le prolongement d’une nouvelle trame paysagère dans le quartier. C’est dans un esprit d’ouverture et de continuité que notre projet de réhabilitation s’inscrit. Il s’agit à présent de traiter les limites de la cité avec la Ville, de prolonger le décloisonnement et la reconnexion à la Ville.

 

Nous proposons une reprise intégrale de ces parkings permettant de rationaliser leurs accès et leur distribution. Nous ne conserverons qu’un accès pour le parking P2, ce qui permettra d’aménager une bande arborée continue et dense, contribuant au renforcement de l’ambiance paysagère de la rue Barbedegat. Ce traitement de limite préservera et valorisera ainsi le cadre de vie des habitations voisines tout en visant également à mieux faire accepter la cité dans le quartier.

ARCHITECTURE

Deux typologies de bâtiments composent actuellement la résidence Maurice Thorez. A travers ce projet, nous distinguerons le traitement des barres et des tours. Afin de marquer un profond renouveau architectural au sein du quartier, les façades des barres seront complètement transformées. Ces bâtiments retrouveront une proportion plus urbaine, dont la composition sera de l'ordre du "plot". Grâce aux jeux de de profondeurs, de changements matériaux et de couleurs des bardages, la façade sur la rue Ferdinand Buissont amoindri l'impact de la cité sur la rue et redonne une animation architecturale sur le front urbain.

 

Les tours, versions hautes et ordonnées des bâtiments bas, sont les totems du quartier à l’échelle de la ville. Elles seront le marqueur de la réinvention du quartier comme des cartes de visite du lieu. Le traitement architectural des tours se devait donc d’être en accord et en continuité de l’ensemble et d’en devenir les figures de proue de la résidence. Le revêtement choisi est alors en harmonie colorimétrique mais à la modénature exceptionnelle. Ce bardage noble et extrêmement résistant vient habiller les parties pleines des tours. Surface au relief rappelant l’énigmatique plan de la cité d’où sortiraient les balcons qui déchargés de leurs oeillères offrent un nouveau regard aux habitants.

BORDEAUX

4, rue Maucoudinat

33 000 BORDEAUX

T : 05.56.52.08.04

ANGOULÊME

16, rue Raymond Poincaré

16 000 ANGOULÊME

T : 09.81.26.96.84

CONTACT - Architecture

secretariat@greenwich0013.com

Mis à jour Janvier 2019